hello
                                               
hello
economik
Portail d'informations générales et d'actualités - principalement économiques et de tout autre ressort -
sur la Province du Kongo Central, porte d'entrée en R.D.Congo depuis l'Océan Atlantique...
Quid de Nous? Contact ECO-Actus Politik-Actus Echos Société ECO-Formation Documentation
BIENVENUE
BIENVENUE
2 Aspects susceptibles de REDUIRE sensiblement le nombre des CLIENTS DES BANQUES en RDC
Samedi 20 Octobre 2018 Par Tyle MBAWU
bonjour

Plusieurs banques en République Démocratique du Congo, sans citer leurs dénominations, sont au rouge face aux services à rendre à la clientèle.

Notre équipe a approché stratégiquement plus de 8 institutions financières, dont banques et IMF, et a épinglé des points qui offusquent les clients. Cependant, notre rédaction a jugé opportun d’en partager juste 2 qui seraient plus dangereux que les autres, par le fait que ces 2 observations ou pratiques sont susceptibles de faire perdre à la banque sa clientèle et ainsi provoquer toute une litanie de soucis à une institution.

Les banquiers de ce jour devraient être plus conscients de ce que vaut un client. De gagné ou de perdu. Trouver un client, le maintenir, le rendre vôtre jusqu’à devenir recommandeur de votre institution à d’autres personnes ne sont pas une mince affaire. Vous le savez, un client perdu est semblable à un serpent venimeux. Le Marketing ne l’enseigne-t-il pas ?

Mais, pourquoi alors :

  • Pourquoi les banques ne prennent-elles pas au sérieux cette peine d’informer, aviser ou avertir le client qui devient irrégulier et dont le solde du compte courant tend à zéro, et qui basculerait au moins ?

Partant de cette observation, les banquiers devraient retenir ce qui suit :
« Si ce compte bascule vers le moins, lorsque ce client revient pour effectuer un dépôt, et qu’il remarque un moins dans son solde, avalant même son approvisionnement, une frustration inévitable va s’ériger chez ce dernier. Et comme les banques pullulent, notez que ce client déjà frustré est à la porte de sortie de votre banque ».

L’autre élément, le second, qui guette dangereusement les banques, est représenté dans cette interpellation interrogative :

  • Pourquoi plusieurs agents commis au service-client de banques pour recevoir les clients sont-ils souvent ignorants du fonctionnement de produits et services offerts ?

En effet, les banquiers devraient surtout se rappeler qu’il est des gens qui entrent dans une banque comme par heureux hasard. Ceux-ci ne disposent pas d’assez de temps matériels à consacrer. Juste un bel accueil et une meilleure présentation toute brève des produits, canaux et services seraient capables de les captiver et les convertir de prospects en clients.

Cependant, toutes les banques ici exhibent chacune sa croissance, son Rapport Annuel, ses offres de service et innovations, son atteinte des standards internationaux, ses triples décorations, mais l’on a noté que pour la plupart le service de qualité à la clientèle n’est pas encore « 2 étoiles ». Pourtant, de notre temps, les clients sont devenus plus exigeants. Ce n’est plus courant de trouver un seul client qui crierait « wow, je suis satisfait ! ». D’où il est attendu pour toutes les banques en RDC une révolution du service à rendre aux clients. La compétition est devenue titanesque face à la fidélisation des clients. Le service à la clientèle, enseigne-t-on actuellement, c’est plus qu’un département. C’est plutôt une attitude pour tout banquier.

Pour terminer, notre équipe recommande aux banquiers de la RDC de sourire tout naturellement, répondre rapidement en cherchant à gagner la confiance, promettre moins, et faire plus, tout en admettant sportivement des faiblesses dont les clients leur taxent parfois capricieusement et injustement.

A bon entendeur…

bonjour
DES TITRES  
a
"2018" est une année de grand défi pour le BCECO en RDC au vu de ses réalisations de 2017 QUEL BILAN 2018 POUR LE HPP FACE A SON EXPLOIT EN 2017 - de 2.300 fermiers assistés Où sont donc passées toutes nos propositions de relance pour le développement de la Rép. Dém. du Congo?

Tout business qui rate le virage de l’innovation par la digitalisation se trouve face à une pente à érosion

Lire + Lire +
Lire + Lire +
Lire + Lire +
Lire + Lire +

RDC - 2 AXES POUR SAUVER L'ECONOMIE :
INDUSTRIALISATION
ET DIVERSIFICATION
12 COMMERCIAUX A L'ECOLE DU MANAGEMENT COMMERCIAL GRACE AU FPM
- Fonds pour l'Inclusion Financière -
Lire + Lire +
Lire + Lire +

bonjour
bonjour
bonjour




Devinettes  
De quoi,
de qui s'agit-il
dans ces images ?
Répondez via WhatsApp : +243824713084
Contact : +243824713084 (phone&whatsapp) - economik18@gmail.com NOUS REJOINDRE SUR RESEAUX SOCIAUX
hello
Retour à la Page d'Accueil ©ECONOMIK webDesigned